Écrit par makesense

Et pourquoi des représentants de l’INCa, la Ligue contre le cancer, l’Institut Gustave Roussy, la Fondation Ophtalmologique A. de Rotschild, Santé Publique France, ComPare (la communauté de patients pour la recherche de l’AP-HP), la Fondation MNH Dominique Bénéteau, des start-ups Calmedica et Trusted Health Partners, des associations Patients en réseau et CAMI Sport et cancer, et enfin des entreprises ANEO, Péricles Group et MSD France se sont-ils retrouvés ce mardi 15 janvier 2018 à 8h30, près de Bastille ?

Prendre de la hauteur un mardi matin

Il n’y avait pourtant aucun colloque, aucune conférence… aucun des événements produits habituellement dans le milieu de la santé en tout cas !

Je suis Karine, responsable du développement des partenariats santé chez makesense, créatrice et coordinatrice de la mobilisation Kicking Cancer, et ce matin-là nous organisions notre premier petit-déjeuner senselab de l’année : “Comment inventer ensemble des réponses humaines et durables aux enjeux sociaux et sociétaux du cancer ?”

 

Pourquoi ce senselab ?

Voilà deux ans maintenant que la mobilisation Kicking Cancer de makesense a vu le jour, réunissant citoyens concernés par la maladie, entrepreneurs sociaux et acteurs de la santéRappelez-vous, c’était le 4 février 2017, dans les locaux de makesense, à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer. Depuis, tous se retrouvent régulièrement pour des ateliers ou des événements autour de défis sur le cancer, produisent ou participent à du contenu écrit ou vidéo, se forment pour devenir ambassadeurs de la cause.

Surtout, nous construisons ensemble la première édition de la Cancer Pride, un événement inédit qui aura lieu le 13 avril 2019 à Paris et qui rassemble une cinquantaine d’organisations pionnières autour de projets collaboratifs qu’ils inventent ensemble pour faire progresser les problématiques sociales de la lutte contre le cancer.

Oui oui, tous les participants ont répondu présent

De ce travail et ces rencontres depuis deux ans, ont émergé deux tendances fortes dont nous nous sommes emparés :

  1. Les organisations de la santé, qu’elles soient des entreprises privées, des institutions, des associations de patients ou des entrepreneurs sociaux, ont besoin d’un espace neutre et ouvert à tous, où elles ont la possibilité de partager et d’aborder ensemble les sujets transversaux qu’elles ont en commun ;
  2. Les nombreux enjeux sociaux et sociétaux — prévention, information, chronicité, accompagnement, emploi, etc. — sont tout aussi importants que le progrès médical et de la recherche, pour faire reculer l’impact du cancer sur nos vies.

Forts de ces deux ans d’expérience, nous avons donc ouvert nos portes une nouvelle fois à ces acteurs, pour s’inspirer sur les tendances et évolutions de la lutte contre le cancer, échanger sur leurs enjeux concrets et explorer ensemble de nouvelles pistes pour les résoudre.

 

Nos projets pour 2019–2020

Ce matin-là, la représentation particulièrement variée d’acteurs complémentaires du secteur de la santé, a contribué à rendre les échanges très riches.

Après un tour de table, nous avons présenté nos projets pour l’année 2019 : autour des éditions successives de la Cancer Pride d’une année à l’autre, moments forts de la mobilisation, nous souhaitons organiser une série de rencontres, d’ateliers d’intelligence collective et d’événements d’inspiration, répondant à deux objectifs :

  1. Capitaliser sur l’événement Cancer Pride pour favoriser la création de collaborations multi-acteurs répondant à des enjeux communs ;
  2. Co-construire avec la communauté de citoyens et d’entrepreneurs, source d’inspiration, de remontée des enjeux réels et d’identification des tendances.
  3. Attentifs aux témoignages de nos partenaires Patients en réseau & La Ligue contre le cancer

Après cette présentation, place aux témoignages de deux organisations déjà partenaires de la Cancer Pride : l’association Patients en réseau, présente à nos côtés depuis le début de Kicking Cancer, et La Ligue contre le cancer, acteur clef s’il en est de notre sujet.

Enfin, les participants se sont divisés en deux groupes pour plancher, le temps d’un atelier, sur des défis partagés :

  1. Comment imaginer une prévention accessible, compréhensible et attractive pour tous ?
  2. Patient-acteur : comment réinventer la relation entre le patient et le corps médical ?

Quels apprentissages ?

Des discussions, des témoignages et de cet atelier, nous avons perçu deux apprentissages forts :

  1. Le cloisonnement traditionnel du secteur de la santé est vécu comme unecontrainte, un obstacle à l’action. De plus en plus d’organisations publiques et privées s’engagent pour dépasser les habitudes et les concurrences, et sont prêtes à faire partie de projets communs pour démultiplier leur impactensemble.
  2. Les acteurs de la lutte contre le cancer cherchent à se connecter différemment à leurs bénéficiaires, pour mieux écouter, comprendre et collecter leurs besoins afin de transformer leurs activités pour y répondre, et finalement acquérir ou accroître leur légitimité par l’action plutôt que par la réputation d’un nom.

Que serait un événement makesense sans des post-it, plein de post-it ?

Et maintenant, si on unissait vraiment les forces ?

La Cancer Pride n’est que la première pierre posée par 50 organisations pionnières, pour s’engager ensemble contre le cancer. Depuis plusieurs mois, elles construisent, en groupes, des stands thématiques sur des sujets tels que : Comment impliquer plus de patients dans la recherche ? Comment le sport peut-il être un allié dans la maladie ? Comment permettre au binôme patient-aidant de mieux traverser la maladie ? 

Nous vous donnons rendez-vous le 13 avril 2019, place de la République à Paris, pour les découvrir.

Ainsi nous avons fait le premier pas, ensemble, pour bousculer les modes d’action de la lutte contre le cancer, dépasser les concurrences et accélérer la résolution de défis sociaux et sociétaux. Mais c’est après l’événement que tout se joue, car il faudra alors faire grandir ces idées, du pilote au projet réel pour les bénéficiaires.

Inspirons-nous des projets et démarches inventés lors de la Cancer Pride — tels qu’une enquête sur les idées reçues face à la recherche, un “mur des regards” sur le cancer des jeunes… — pour développer des collaborations qui mêlent l’expertise des entreprises, l’esprit d’innovation des entrepreneurs, la connaissance des associations et la capacité à provoquer le changement à grande échelle des institution !

C’est grâce à des acteurs forts et engagés, capables d’accompagner les initiatives de terrain sur le long terme, que nous pourrons construire ensemble des collaborations à impact réel pour faire reculer l’impact du cancer.

Alors si vous aussi, vous souhaitez explorer la possibilité de rejoindre le collectif de partenaires de Kicking Cancern’attendez pas, contactez-nous !