Écrit par makesense

Quand on lance une communauté, on cherche très vite à organiser des rencontres avec ses membres. Pour cela, on organise un événement dans son bar préféré ou un verre à la cafétéria du boulot. Bières fraîches et bâtonnets de carottes : tout est prêt pour accueillir les inscrits !

Et là…c’est le drame.

Pourquoi ? Parce que, vingt minutes après l’heure de ralliement prévue, vous êtes toujours seul.e. Ou deux, ou trois, avec des participants qui regardent leurs pieds.

Rassurez-vous : nous sommes plusieurs community developers à avoir déjà vécu cette situation chez makesense… et la bonne nouvelle, c’est que nous y avons survécu ! Nous avons même réussi à passer un bon moment, et cela n’a pas empêché nos communautés de devenir très actives. Alors voici quelques bonnes pratiques pour ne pas paniquer !

1. Pas question de faire passer aux personnes présentes un mauvais moment ! Adaptez le déroulé prévu et tirez parti de ce petit comité. Vous allez pouvoir prendre le temps de faire vraiment connaissance ou de débattre. Si un intervenant est présent, créez un réel dialogue autour de son projet ou de sa vision afin de le valoriser. Transformez également l’espace pour le rendre le plus intimiste possible (oui, même un amphithéâtre) !

2. Faites des personnes présentes vos premiers ambassadeurs, en les intégrant dans votre réflexion sur les prochaines activités ou événements de la communauté ! Remerciez-les d’êtres des pionniers engagés. Plus vous êtes inclusif.ve, plus ils auront envie de relayer le prochain événement ou d’y venir accompagné.e, parce qu’ils se sentiront partie prenante de son organisation et donc de son succès.

3. Tirez-en quelques leçons pour la suite : est-ce le lieu, l’horaire qui ne sont pas bons ou mal précisés ? Votre communication a-t-elle péché (vous avez communiqué trop tôt ou trop tard, ou pas au bon endroit ) ? Avez-vous organisé l’événement pendant les vacances scolaires ? Il existe de multiples façons d’engager des personnes inscrites à un événement gratuit à venir. Vous pouvez par exemple leur demander de reconfirmer leur venue le matin même afin de vous permettre de prévoir la bonne quantité de buffet.

4. Remémorez-vous l’accord toltèque N°2 : «  Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle  » Cette situation gênante peut être lié à la pluie, ou au contraire au beau temps qui a donné envie à tous les inscrits d’aller se dorer la pilule en terrasse. Evitez donc de tout remettre en question (le sens de la vie, votre présence sur Terre à ce moment T, l’ensemble des amitiés nouées depuis votre primaire)…

5. Et rigolez un bon coup de cet échec ! Vous pouvez le partager avec d’autres organisateurs d’événements qui ont déjà vécu la même situation, pour vous sentir moins seul et partager vos astuces.

À bientôt !