Écrit par makesense

La crise du Covid que nous vivons actuellement met plus que jamais en avant les interrogations autour du futur de nos organisations. Comment engager les collaborateurs ? Comment continuer d’innover tout en réparant les pots cassés ? Et surtout : comment peut on se préparer au monde de demain ?

Tant de sujets dont nous avons pu discuter avec Anne Lesueur, International digital transformation director, et Liv Gomez, Head of Digital Transformation, qui travaillent en binôme chez L’Occitane.

Après avoir suivi en 2019 une journée de formation au community building et organisé avec makesense l’événement “Digital Days 2019” rassemblant des centaines de collaborateurs engagés, l’équipe transformation poursuit son action autour de la transformation de l’Occitane par le développement de communautés internes, avec le soutien de makesense. Voici leur point de vue : 

Quelles sont selon vous les tendances dans le management, comment le management évolue ?

Avec la digitalisation croissante de l’entreprise et de ses outils, pour nous l’humain doit rester au cœur. Tout ne peut pas se régler à travers un écran ou des outils 100% numériques. L’humain est la clef dans la conduite du changement pour faire le lien entre l’intelligence émotionnelle et artificielle. Le management évolue vers un mode de travail beaucoup plus collaboratif avec la notion de projet qui doit rester au centre. Le bon manager n’est plus le «super sachant» mais celui qui fait grandir son équipe, leur donne une vision. On parle souvent de manager coach et cette notion nous parle particulièrement.

Comment créer un sentiment d’appartenance dans une entreprise ? Comment engager et fédérer les collaborateurs ?

Par des valeurs fortes (et qui se vivent au quotidien par les collaborateurs) et des actions concrètes de développement durable. Sur ce dernier point, nous avons la chance de faire partie d’une entreprise qui a toujours mis ce sujet au cœur de ses décisions et les collaborateurs sont d’ailleurs fiers de la marque et de ses actions, notamment en matière de biodiversité et de développement d’une agriculture régénérative. Mais il faut quand même donner une vision claire et des priorités, c’est pour ça que nous avons, il y a 2 ans, repris de nouveaux engagements avec des objectifs quantifiés. 

Ensuite, il faut que chacun puisse contribuer à ces engagements, à son échelle et dans son métier. Nous essayons aussi de proposer aux collaborateurs des moyens de s’engager, plusieurs fois par an : chaque année, nous avons une course connectée pour récolter des fonds pour un des champs d’action de notre Fondation (la lutte contre la cécité évitable). Nous avons chaque année toujours plus de collaborateurs qui participent car le format est très stimulant (permet de faire du sport, des équipes qui se forment entre différents services, des quizz pour apprendre des choses etc). Nous proposons par ailleurs des Journées d’engagement salariés avec une sélection d’associations et une journée offerte aux collaborateurs qui veulent aider ces associations. Ces engagements, ces convictions fortes ainsi que l’implication de notre comité de direction permettent de développer notre sentiment d’appartenance.

Comment une entreprise peut-elle être plus innovante, comment avoir une culture propice à l’innovation ?

Tout d’abord nous nous sommes rendu compte que grâce à l’intelligence collaborative de nos employés et en mettant nos clients au cœur nous pouvions vraiment aller très loin. Nous la travaillons de différentes manières. Tout d’abord, nous implémentons de nouvelles façons de travailler beaucoup plus collaborative et en travaillant à toujours mettre le client au cœur. Cela se traduit par exemple par une mise en place de la méthode agile dans de nombreuses équipes aussi bien à l’iT qu’au développement produit ou aux RH et à la mise en place de design thinking sur de nombreux projets. Ensuite, nous avons développé un accompagnement pour développer la culture du feedback au sein de l’organisation. Quand on se dit les choses avec franchise on avance beaucoup plus vite.

Quel sera le monde de demain après le covid selon vous ? Comment peut-on le préparer ?

Cette crise va nous faire accélérer sur des réflexions que nous avions déjà, notamment sur la résilience de l’entreprise (que ce soit pour des crises comme celle que nous vivons ou pour la crise climatique que nous sommes déjà en train de vivre). Notamment, comment travailler la reprise d’activité mais dans un mode « bas-carbone » pour éviter de repartir dans certains travers et même en profiter pour faire des changements de fond. Ce qui est positif c’est que les entreprises très engagées et avec des politiques de Développement Durable solides s’en sortent beaucoup mieux que les autres en ce moment, ce qui, nous espérons motiveront toutes les entreprises à aller dans ce sens.

Vous aussi, vous souhaitez transformer votre organisation par le développement de communautés résilientes en interne ?

La prochaine formation au community building aura lieu le 15 mai matin et le 4 juin après-midi en ligne et est éligible au financement OPCO.

Plus d’informations ici ou auprès de lucie@makesense.org