Écrit par daniel

Après une balade en t-shirt à Paris au mois de février, vous vous repassez en boucle le discours de Greta Thunberg à la COP 24 et n’osez pas rejoindre dans la rue les étudiants en grève pour le climat, dix ans après vos années fac. Soyons honnêtes, vous êtes en plein doute. La nuit, vous vous réveillez en sursaut suite à un énième rêve où les grands yeux innocents de vos enfants vous questionnent: “Et toi, tu as fait quoi pour le climat ?”.

L’urgence est là. Vous voulez agir. Mais comment trouver une porte d’entrée pour passer à l’action face à un problème si vaste qu’on ne sait pas par quel bout le prendre ? Comment trouver une porte d’entrée quand même les solutions présentées comme “miracles” ne le sont pas en réalité, à l’image des voitures électriques ?

Chez makesense, on est persuadé que dans les belles histoires, tout commence par des rencontres. Si chacun, dans son salon, son quartier, sa ville, ouvre un espace de discussion avec d’autres personnes, prend un temps de recul pour se poser les bonnes questions et repartir gonflé à bloc, alors on peut changer les choses. Non non, on ne vous parle pas du grand débat. Mais des apéros du climat : 100 apéros en un mois, à partir du 15 mars, organisés par vous, moi, un peu partout dans le monde.

Un apéro, vraiment ?

  • Oui, parce que partager des cacahuètes avec des personnes qui ont envie de parler du même sujet que nous est à priori un programme réjouissant.
  • Parce que la discussion sera guidée par des jeux pour mettre sur la table toutes les initiatives locales qu’on aime, mais aussi en découvrir d’autres.
  • Parce que confronter nos avis, c’est s’offrir la possibilité de faire trembler ses certitudes, comme ces youtubeurs qui affirment s’être trompés. C’est se laisser le droit de prendre une nouvelle direction.

Parce que finalement, un apéro du climat permet d’esquisser d’un projet collectif. Une première brique, en somme, pour lancer un projet avec les personnes présentes.

Et je fais comment ?

Vous avez carte blanche : profitez-en. Un apéro du climat peut avoir lieu partout – une carte recense de nombreux lieux possibles. Il peut aussi bien porter sur la mobilité, le bâtiment, les déchets, l’énergie ou l’agriculture. Aucun besoin d’être expert du sujet. Anna et Vianney vous accompagneront pas à pas dans son organisation.

Il est plus que temps d’agir, et ça tombe bien, la campagne est lancée aujourd’hui. Des dizaines d’apéros sont déjà prévus. Ils n’attendent que le vôtre. Alors arrêtez de cauchemarder et de relire cette interview de Greta, prenez donc la direction de ce Biocoop pour acheter des cacahuètes.

Les apéros du climat s’inscrivent dans une campagne de mobilisation dans le cadre du programme energies for climate, menée par makesense en partenariat avec EDF.